Le recours au télétravail devient impératif

Pour lutter efficacement contre le Coronavirus, il faut limiter les contacts physiques. Le rôle des employeurs et des salariés est donc de mettre en place le télétravail.

Dans son communiqué de presse, le ministère du Travail précise : « il est impératif que tous les salariés qui peuvent télétravailler recourent au télétravail jusqu’à nouvel ordre ».

Pour les postes non éligibles au télétravail, il est demandé aux entreprises de repenser leurs organisations :

  • limiter au strict nécessaires les réunions : organisation à distance ou en respectant les règles de distanciation ;
  • limiter les regroupements de salariés dans des espaces réduits ;
  • annuler ou reporter les déplacements non indispensables ;
  • adapter l’organisation du travail, par exemple avec la rotation d’équipes.

Les entreprises qui sont concernées par la fermeture du 14 mars sont éligibles au dispositif d’activité partielle.

L’autorisation d’activité partielle devrait vous être accordée par l’administration dans un délai de 48 heures. Mais compte-tenu de la situation exceptionnelle et l’afflux des demandes, cela peut prendre du retard. Mais quoi qu’il arrive, les aides qui seront versées au titre de l’activité partielle seront calculées à partir de la date de votre demande.

Les salariés en activité partielle percevront une indemnité versée par l’employeur égal à 70 % du salaire brut. Selon Muriel Pénicaud, cela correspond à environ 84 % de leur salaire net.
A noter également que les salariés au SMIC devraient, selon les déclarations de Muriel Pénicaud conserver un montant net égal au SMIC.

Le communiqué du ministère rappelle également les solutions pour les parents qui ont des enfants de moins de 16 ans (18 ans pour les enfants handicapés).

Si le télétravail n’est pas possible et que vos salariés ne peuvent pas faire garder leurs enfants, il est possible de demander un arrêt de travail qui est indemnisé sans délai de carence. Pour obtenir cet arrêt de travail, le salarié n’a pas besoin d’aller chez le médecin. En tant qu’employeur, vous faites une déclaration sur le site : https://declare.ameli.fr

Ce site vous donne toutes les indications sur la procédure à suivre.

Vous ne pouvez pas refuser cet arrêt de travail. Après la déclaration, vous devez également envoyer l’attestation à l’assurance maladie.

Votre salarié doit vous transmettre une attestation sur l’honneur de garde d’enfant à domicile.

Source : Tissot

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s